# 12, les éditions du parasite, Fanzinothèque Moderne

_PROPOSITION 12
_ ÉDITIONS DU PARASITE / GAËLLE LOTH ET MEHDI BENEITEZ
_DU 2 AU 25 MARS
_VERNISSAGE LE 2 MARS À PARTIR DE 18H
_LA FANZINOTHÈQUE MODERNE

+ CONCERTS DU CERCLE DES MALLISSIMALISTES + ROMAIN DE FERRON + TOURNICOTAPE
_21H
_AU ZINC
_GRATUIT!

Les éditions du parasite sont des éditions de l’anatomie sérigraphique, de la géométrie des couleurs et de l’animalerie d’un monde meilleur.

À l’occasion de la sortie de deux nouveaux livres parasites sérigraphiés créés par Gaëlle Loth et Mehdi Beneitez, la micro-maison d’édition bordelaise invite ses amis insectes et autres animaux étranges dans la vitrine de la Fanzinothèque Moderne.

Ma petite maîtresse récalcitrante, Gaëlle Loth

Chacun de nous a le souvenir d’une cruauté d’enfance, garde en tête le récit du cousin sadique.

Dans « ma petite maîtresse récalcitrante », Gaëlle Loth récolte les chroniques de braconniers du berceau devenus grands. Bienvenue dans un monde impitoyable, dans lequel abstraction et narration se côtoient, toutes deux teintées des doux et aériens tons de l’aquarelle, des couleurs vives des feutres. Un monde peuplé de mini vies martyrisées par des géants enfants s’essayant, s’amusant, s’oubliant.

 

Complejo de carne, Mehdi Beneitez

Végétation tropicale fluorescente et bêtes sauvages crédules. Les arbres exultent d‘insectes myriapodes, de primates bondissants et de plantes exubérantes. Des êtres-peluches aux airs benêts, des animaux tout droit sortis d’une science-fiction enfantine, sirupeuse, cauchemardesque dévoilent une planète onirique dans laquelle les mignons monstres ont une âme.

« Complejo de carne » est une expérience initiatique dans une province située entre le pays de Roland Topor et celui de Lewis Caroll.

 

CONCERTS > 21H > LE ZINC
>>> le cercle des mallissimalistes

On en sait peu sur les énergumènes qui se cachent derrière l’étrange pseudonyme Le Cercle des Mallissimalistes. La musique qu’ils jouent est hypnotique et étrange. S’y entremêlent lignes de basse, cuivres, riffs de guitares, boîte à rythmes et batterie enivrée, parfois tribale, envolées grinçantes et boucles apocalyptiques.

« Courant musical apparu au début des années 1950 à St-Pétersbourg, l’art mallissimal trouve son nom a posteriori, au début des années 70. Le mouvement est au départ celui de musiciens autodidactes russes, qui se sont intéressés aux anciens rites sacrés des peuplades sibériennes, puis plus tard aux textures électriques brutes. Ceux ci vont fortement influencer
de jeunes compositeurs d’Europe de l’Ouest, qui étendront le champ d’expérimentation musical à des domaines variés, la transcommunication par onde radio par exemple »

>>> Romain de Ferron

Spirituelo-mystico-dominicanesque
Romain de Ferron utilise la voix, l’orgue, l’harmonium et le synthé. Sa musique est élaborée à partir de ses principales obsessions : les sons continus, le contrepoint et la répétition.

>>> Tournicotape

Vous souvenez vous des ces supports analogiques que l’on nommait K7? Les deux larrons de Tournicotape, membres de ABrecords et Manufacture Errata, adulent ces objets préhistoriques. Ils les utilisent, s’en servent et les mixent. Ils utiliseront celles que vous leur amènerez en pâture. So, n’hésitez pas, amenez avec vous vos enregistrements de dance des années 90 et vos albums des béruriers noirs.