Jusqu’au 22.08.21 : Ménage à Trois – Polyamour

La ville de Poitiers accueille Amour Fou, intimité et création, projet multipartenaires piloté par le Musée Sainte-Croix : “Auguste Rodin et Camille Claudel, Man Ray et Kiki de Montparnasse, Marc et Bella Chagall, Picasso et Dora Maar, Jean Cocteau et Jean Marais… Vous découvrirez comment la relation de couple peut être à la fois un moteur, mais aussi un écueil à la création.”

Dans ce cadre, La Fanzinothèque convie le fanzine Ménage à Trois à prendre possession de sa vitrine et de son espace pour s’exprimer sur le thème du polyamour.

Fanzine autobiographique et féministe rédigé en espagnol, Ménage à Trois est la création du trio composé de La Señorita, I. Dance et Thomas. La série a débuté en 2013, quand les trois vivaient ensemble à Poitiers. Chaque numéro est l’occasion d’expérimenter en textes et en images sur un sujet choisi, et de proposer à une star invitée de venir batifoler en leur compagnie. Parmi les thèmes abordés : le couple, le changement de sexe, le poil, ma meilleure amie, frères et sœurs, mon groupe préféré, etc.

Il est possible de se procurer les exemplaires de Ménage à Trois dans les librairies La Negra (Madrid), Fatbottom (Barcelone) et à La Fanzinothèque (Poitiers).

Exposition à voir en vitrine et en suspension à La Fanzinothèque jusqu’au 22 août 2021.

A partir du vendredi 11 juin, horaires d’été :
Fermé les lundis et mardis.
Ouvert du mercredi au dimanche de midi à 18 h
Nocturnes les vendredis jusqu’à 22 h.

Sortie de fanzine le samedi 12 juin de 14 h à 18 h :

– visites guidées de l’exposition et du projet par l’équipe de Ménage à 3 (30 min environ) à 14h30, 15h30 et 16h30

– à 17h : présentation du nouveau numéro de Ménage à 3 (le n° 13, « La Plongée / Bajo al mar »)

– De 14h30 à 18h : table fanziniste polyamoureuse (« Les gens pourront réaliser des pages sur le sujet du polyamour et nous ferons une publication avec »)


> événement Facebook

 Poliamores perros, par Thomas. Extrait de Ménage à Trois n°7 (2015)

Traduction :

La première fois que j’ai entendu le mot “polyamour”, c’était quand Irene a habité chez Odile pendant deux mois.
– Polyamour
– Génial !
Odile et moi entamions une relation amoureuse (à la même époque, nous avons créé tous les trois le fanzine Ménage à Trois)